Le vrai problème des français: les paresseux ?


LES PARESSEUX:

Bien sûr la caricature sert ceux qui gouvernant ne trouvent pas de justifications à leurs échecs reconduits, à leur manque de prévoyance, à leur difficulté à dire la vérité, à leur propension à masquer des chiffres qui pourraient infléchir leur électorat à ne pas glisser dans l’urne sage, un bulletin qu’ils appellent, qu’ils caressent dans leurs rêves. La crise mondiale, réelle,  n’a t-elle pas été construite par tous ces hommes qui la montrent du doigt comme un monstre sans visage alors qu’ils ont tous pour une part participé à dessiner son portrait ? En défendant et faisant perdurer des systèmes qui finissent par créer plus de problèmes qu’ils ne peuvent en résoudre, n’ont-ils pas une certaine responsabilité historique devant ceux qui avec persévérance et abnégation continuent de travailler plus  pour gagner moins?

Les français et d’autres européens ont bien compris qu’ils allaient être, une fois de plus, les dindons de la farce, les vaches à lait salvatrices des états qui s’amendent en annonçant une rigueur, parfois sans diplomatie. Alors dans une perspective sombre pour l’avenir de leurs enfants et de leur postérité à long terme, ils ne rechignent pas forcément à allonger leur temps de travail (car la conscience collective et la solidarité ne sont pas absente de l’hexagone) pour le confort des leurs, nécessité fait loi,  mais ils notent avec une certaine lucidité que la justice sociale et l’égalité promise par leur république est bien mise à mal. Générations sacrifiées pour raison d’Etat…les deux poids deux mesures font parti désormais de la vie habituelle des citoyens…cruelle désillusion.

Donc, soyons prudent sur la « paresse française », elle n’est pas aussi évidente que certains voudraient nous le faire croire. En mettant en avant ce sujet on occulte ce qui nourrit et permet son émergence: l’insuffisance globale des rémunérations et leurs disproportions selon les compétences reconnues.

Si chacun avait une paye décente, les cotisations même augmentées trouveraient des payeurs sans difficulté. La complexité d’épargner ou de cotiser en organisme complémentaire tient essentiellement au fait que la gestion des taxes et impôts divers ne laissent pas un volant budgétaire suffisant dans les ménages des classes modestes et moyennes pour suppléer aux pertes de pouvoir d’achat qu’ils égrainent depuis quelques années. On sait pertinemment que la richesse est concentrée entre les mains d’un nombre relativement restreint d’individus qui vivent dans une abondance que l’immense majorité des habitants de toutes nations ne peuvent imaginer. Mais ce n’est pas la disparité des rémunérations qui devrait faire scandale mais leurs disproportions relatives par rapport aux compétences réelles et l’utilité sociale de tous les travailleurs, qu’ils soient ouvrier, cadre, chef d’entreprise, PDG de multinationales…dans le public comme dans le privé.

Pour rendre plus mordante notre réflexion, je vais vous proposer un petit Quiz très court, les chiffres seront fournis par l’INSEE auquel vous serez renvoyés par des liens et des références précises d’enquêtes en cas de doute, pour les autres salaires introuvables à l’INSEE, des recherches croisées sur le net finiront par vous convaincre qu’hélas je décris bien une réalité de notre écartèlement social.

Voici donc une liste réduite de professions suivie de leurs rémunérations (dans le désordre bien sûr) ;  quelques liens dépendant de l’INSEE sont en fin de page pour faciliter votre enquête et pour que vous puissiez  vous-même tirer vos propres conclusions sur la reconnaissance française des compétences du citoyen.

LE JEU: vous essayez de mettre en rapport la profession et sa rémunération (salaire médian 2007/2008 en euros courants pour l’INSEE), vous méditez en même temps sur la justice de cette échelle salariale…Enfin vous pensez aux retraites et à la consommation des ménages si une augmentation ciblée de certains salaires avait lieu. Pour finir vous réfléchissez sur l’affaire KERVIEL, les parachutes dorés, les VIP et sur la vie laborieuse du commun des mortels vivant au-dessus du seuil de pauvreté, du smicard (1343,77 brut/mois) des professions moyennes…Tirez vos conclusions.

Cuisiniers

Armée, police, pompiers

Footballeur de ligue 1 française

Président de la République

Le n°1 du golf mondial

Employés de la banque et des assurances

Médecins salariés et assimilés

Député (hors indemnités et avantages divers)

Ingénieurs de l’informatique et télécommunications

Le joueur de foot français le mieux payé en 2009

Personnels d’études et de recherche

Directeur de recherche au CNRS

Premier ministre

Footballeur de ligue 2 française

Infirmiers, Sages-femmes

Secrétaires

Un apprenti  de 16 ans

Ministre (hors indemnités et avantages divers)

Un apprenti de 20 ans

Un apprenti de  + de 20 ans au delà de la 3 ième année



1 630 €

350 €

40 000 €

2 710 €

6 000  €

13 905,82 €

19 331 € nets

1 830 €

870 €

6 952,91  €

10 000 €

1000 €

3 200 €

5 400 000 €

1 560 000 €

22 249,31 €

1 350 €

1 270 €

2 900 €

1 170 €

1 910 €


http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATSEF04119

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/REVPMEN10b.PDF

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/REVPMEN10e.pdf


Publicités
Cet article, publié dans Actualité, Société, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s