JAPON: pas Tchernobyl mais…l’homme oublie, la terre s’en souvient encore.


 Nouvelles fraiches: 11_07_07_cp_fukushima

D’abord nous sommes les moins bien placés pour juger et évaluer ce qui se passe sur place. Comment se rendre compte en effet du traumatisme occasionné par un tel évènement. J’ai apprécié certaines interventions de personnalités françaises qui ont salué la dignité avec lequel le peuple japonais a fait face. Avant de se poser des questions sur notre politique nucléaire (engagée et validée par de nombreux gouvernements depuis quarante ans) notre premier réflexe devrait être une certaine empathie, une compassion naturelle envers ces populations qui seront sans doute touchées pendant quelques dizaines d’années dans leur santé, du fait de la radio-activité et de ses conséquences.

Bien sûr  le monde entier est interpellé sur ses actes politiques  et les questions de la production de l’énergie et de nos choix plus ou moins maîtrisés vis à vis de notre planète se posent mais l’urgence reste l’aide aux populations, l’aide technique internationale, l’analyse des données et les conclusions à tirer pour le futur.

Le basculement énergétique propre, hors nucléaire n’est pas pour demain mais il peut s’amorcer par une volonté politique et un investissement massif dans la recherche et les solutions viables et éprouvées. Dénucléarisé reste possible mais sur un long terme pour conserver des capacités énergétiques qui si elles peuvent se réduire, par une vigilance et une conscience de chacun, sont soumises à la poussée de la consommation de certains industriels qui eux aussi devront repenser leurs concepts de produits et d’offres, leur manières de produire les biens en quantité et selon des qualités qu’il faudra repenser.

La chasse aux gaspillages, la réduction de consommations inutiles d’énergies doivent permettre aux nations de prendre conscience qu’un changement de mentalité est nécessaire. Le Japon de manière accidentel nous le rappelle, allons -nous entendre la voix de la raison et de la conscience? A défaut, il faudra assumer des choix qui pourraient mener à notre propre disparition ce qui ne serait pas la preuve de notre intelligence supérieure ni même celle de notre maîtrise technique des éléments et ressources qui nous entourent. Les apprentis sorciers ne sont pas seulement des laborantins, les politiques enthousiastes qui ont suivi la naissance de l’ère industrielle ont eu du mal à construire une éthique, à avoir un retour réflexif sur leurs pratiques, nous sommes dans « les générations de l’addition », la note pourrait être lourde, à nous d’infléchir le cours des choses.

Dans tout évènement d’importance, à l’ère de l’information directe et instantanée, les sources restent à contrôler. Lorsque l’évènement s’éloigne, les constats prennent une couleur plus objective. Alors le Japon, pas Tchernobyl certes mais…l’homme oublie, la terre s’en souvient encore.

Depuis 1986 un autre regard est possible et si vous ne réalisez pas quel peut être l’impact d’une pollution nucléaire sur notre bonne vieille croûte terrestre, je vous propose plusieurs documents publiés sur le site du CRIIRAD (lien dans le Blogroll) et des documents plus récents sur le Japon sachant que le panache du nuage et ce qu’il en reste passera sur la France mercredi ou jeudi. S’arrêtera t-il à nos frontières comme à l’époque de Tchernobyl, mystère mais regardez bien les cartes de la France de 1999 et 2000, 14 ans après l’explosion de la centrale, instructif…

atlasp81basdef (1)

atlasp96basdef

JAPON accident nucléaire

Publicités
Cet article a été publié dans Nature, Société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s