Enquête sur le WEB, affaire de la rumeur sur un ministre pédophile, LANG ou DOUSTE-BLAZY.


A la suite de l’affaire DSK et de quelques autres venant toucher la classe politique française, la presse d’investigation a été mise à mal. On lui a reproché son manque de pugnacité, son suivi insuffisant…Les outils technologiques pourtant mis à sa disposition sont ceux que chacun d’entre nous possèdent désormais en majorité. Les ordinateurs, l’accès à internet, aux sites thématiques ou spécialisés, aux blogs d’individus engagés ou d’associations RUP ou non ainsi que les sites officiels gouvernementaux et les réseaux sociaux sont des mines d’informations qui bien recoupées permettent une vérification de certaines informations.

On peut être légitimement déçu de la manière dont certains médias ont traité certaines affaires, à la fois pris par le besoin de scoops et la concurrence, fixés sur l’audimat qui les oblige à relayer très rapidement des informations qu’ils n’ont pas le temps apparemment de vérifier. La différence est toutefois sensible entre le télévisuel et la presse écrite qui bénéficiant d’un temps et de modalités autres peut suivre un sujet plus longuement tandis que les écrans sont condamnés à une actualité quotidienne plus contraignante. Malgré tout nous sommes encore loin en France de certaines enquêtes journalistiques américaines qui ont fait tomber un président et révélé le côté obscur de l’assassinat d’un autre… Il serait temps de se mettre au travail dans certaines rédactions.

Deux exemples rattachés à l’affaire du ministre pédophile, colportée avec sincérité mais précipitation par un philosophe qui n’a pas montré l’exemple de sagesse qu’on devrait lui reconnaître peuvent vous encourager à devenir enquêteur sur le Web.

L’affaire FERRY démarre par une réactualisation d’une rumeur ancienne des années 80 sous l’air mittérandienne. J’ai donc mené l’enquête à partir des dires du philosophe et je suis rapidement tombé sur l’affaire de lieu de vie du Coral, affaire résumée par Wikipédia qui donne quelques liens et quelques noms JC KRIEF, Willy MARCEAU, Claude SIGALA ainsi que deux noms d’intellectuels MATZNEFF et SHERER. En remontant ces noms, on découvre que l’issue judiciaire (donc officielle puisque jugement  rendu) a été  plutôt favorable à la  plupart de ces personnes: KRIEF détenteur des révélations sulfureuses sur les pédophiles dont un ministre, un soi disant Goncourt, un rédacteur en chef et chroniqueur du Monde après avoir accusé, s’est rétracté (instrumentalisation politique?) et a fui en Israël. Marceau n’a pas été condamné au procès de 1986 et les photos détenues par lui ont été qualifiées « d’anodines et non perverses ». SIGALA après avoir été condamné avec sursis a été libéré rapidement. MATZNEFF et SHERER ont été mêlé à cette affaire parce qu’ils avaient pris position comme signataires  de manifestes favorables à des moeurs libres et pro-pédophiles (affaire Dugué, Duvert et « Gai-Pied ») mais n’avait aucun lien avec le Coral. Le capitaine BARRIL soupçonné d’avoir stoppé l’enquête pour contrecarrer la calomnie contre le PS a précisé que cette dernière avait duré de mai 82 à février 83.

Au total l’enquête que vous mènerez avec les quelques éléments que je vous donne et quelques liens que vous pourrez prolonger vous amèneront à la même conclusion que moi: rumeur colportée n’est pas preuve mais affaire soulevée mérite enquête et suivi approfondi. Le regret que l’on peut avoir sur l’attitude de Luc FERRY c’est le manque de courage d’aller au bout. Soit il sait effectivement des choses et il peut en apporter les preuves, soit il réchauffe un plat dont il ne connait pas le contenu et il se met en danger en lançant un pavé dans une mare qui n’aura de cesse d’apaiser la vague qu’elle vient de subir. Avant d’ouvrir sa bouche, il convient parfois d’étudier des dossiers de près et de prendre toute disposition sur son angle d’attaque face à l’adversaire. Je comprends  le dégoût de Monsieur FERRY pour l’horreur des réseaux crimino-pédophile et l’hypocrisie ambiante qui règne dans les allées du pouvoir à ce sujet mais sa stratégie n’a pas été suffisamment étudiée. Certaines associations travaillent depuis des années magnifiquement pour lutter contre ces fléaux sociaux, il aurait été judicieux qu’en collaboration avec elles et leurs avocats M.FERRY s’entoure de précautions avant ses divulgations qui n’ont été que partielles. Il faut des noms et des faits, des témoins ou des témoignages à charge.

Je note que peu de médias suivent cette affaire et qu’un silence de mort semble l’entourer. Y aurait-il quelque chose à trouver? Certainement, mais où sont nos Sherlock  Holmes français? J’attends avec impatience leurs billets…

A la suite de cette affaire, Jack LANG n’étant pas un accusé authentifié mais amalgamé pour ses prises de positions sur la liberté des moeurs, on a cherché à droite une cohérence avec les propos de Luc FERRY et le nom de DOUSTE – BLAZY ( lien avec RAFFARIN premier ministre possible)  est revenu à la surface avec une autre affaire bien connue, celle de la « Mamounia » (http://www.yabiladi.com/article-politique-894.html). Là aussi le sensationnel finit apparemment et sauf révélations ultérieures dans la triste banalité d’une dispute conjugale sans rapport avec des évènements pédophiles, très éloignée en date  de l’affaire du Coral et des propos de Luc FERRY qui sans précision laisse ouvert plusieurs possibilités et alimentent ainsi d’autres rumeurs. « Mais à toute chose malheur est bon » puisque cette pique a réveillé la conscience de certains et une justice un peu endormie (pas sous chappe?) ou simplement débordée par sa charge de travail. On attend la suite si un jour il y en a une…

La leçon de tout cela c’est que des faces cachées du pouvoir n’apparaissent pas facilement et que si des enquêtes sérieuses étaient menées par des investigateurs inlassables, nous aurions sans doute mis un point final à certaines rumeurs et dévoilé d’autres vérités que nous ne connaissons toujours pas.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_Coral

http://droitfondamental.eu/007-Coral___fr.htm

http://zandvoort.morkhoven.org/wordpress/?p=333 un lien en rapport avec les secrets d’Etats (écoutes téléphoniques de l’air Mitterrand mais sans rapport direct avec l’affaire du Coral bien que cette dernière soit mentionnée comme un dossier sensible pour l’Elysée. Un exemple édifiant sur le pouvoir et son contrôle.

Pour finir très provisoirement, en cherchant plus avant, j’ai appris que Hubert VEDRINE avait été domicilié, pour des raisons électorales chez le curé GLENCROSS (http://droitfondamental.eu/007-TORO-BRAVO-FR.htm), lui-même ami du pasteur Doucé dont on connaît la fin (assassiné); que Matzneff et Shérer avait témoigné en faveur de Dugué  qui connaissait un certain Dutroux… mais ne perdez pas votre temps à chercher ZANDWOORT ou TORO BRAVO comme moi, vous n’apprendrez rien que ce que nous ne sachions déjà: l’homme peut toujours plonger dans l’horreur.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Politique et société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s