Cahuzac: les hommes malades de la peste.


Cahuzac

Jean de Lafontaine aurait eu peu de mal à identifier le baudet de sa fable s’il avait vécu à notre époque, tout le monde ayant crié « haro ». Non seulement les animaux mais les hommes et leurs instincts grégaires travaillent parfois à leur perdition. Bien sûr Jérôme Cahuzac a menti et l’avenir nous dira s’il est le seul menteur de la terre.

Des informations récentes tendent à faire penser que ce petit bloc de glace émergeant sur l’océan de la fraude fiscale mondiale ne peut être pris pour la banquises et les icebergs qui la composent. Médiapart fait certainement un travail d’investigation pour une fois sérieux dans le contexte médiatique français, peu prolixe en enquêteurs de talent.

Mais attention toute médaille a son revers, en mettant sa main dans le nettoyage des arcanes obscures de la politique, il va falloir en toute équité balayer le champ des suites possibles  de tous les bords. La tâche semble titanesque sauf si on donne des moyens substantiels à ces médias.

D’autre part, si les médias sont enquêteurs au même titre que la police et la justice, une sérieuse redéfinition des missions de chacun doit être revue par nos gouvernants. Quels liens tisser entre la presse d’investigation indépendante (ou supposée telle) et le pouvoir légitime qui est sensé réglé les désordres de la démocratie?

Je trouve tout de même que notre mémoire flanche un peu,  des affaires passées ou en cours dont les ordres de grandeur ne sont pas comparables à celle évoquée ici (le crédit lyonnais, les frégates de Taïwan, l’affaire Bettencourt, Kerviel et les traders… les scandales immobiliers en tout genre…) devraient mettre un bémol à des propos « offusqués » de certains qui jouent les « saintes nitouches ». Beaucoup au nom de « l’horreur », donc de l’honneur de la République ou d’un parti se drapent de sainteté, mais qu’en est-il réellement?

Nous savons tous que les tentations du pouvoir sont ce trio infernal dont peu sortent indemnes: orgueil, argent et sexe. Les faits nous donnent raison tous les jours.

Faut-il rappeler que l’homme reste à la merci de ses choix éthiques ou de ses non choix. Sans une conscience élévée, un travail sur soi réel, et même avec, personne ne peut se vanter d’être irréprochable. Ce mot employé par des responsables politiques pour donner une image ou une volonté de… est un leurre, l’exigence surhumaine qu’il véhicule n’est possible que pour des Saints comme Gandhi, Martin Luther King et autres maîtres de spiritualités qui sur les traces des fondateurs de religion ont essayé de nous dire que nous ne pouvons faire le bien, ni le produire en nous-même. Jérôme Cahuzac exhume donc la partie sombre de nous-même, il révèle la fragilité égotique que chacun peut éprouver dans certaines circonstances.

En attendant il s’est menti à lui-même en premier et sa reconstruction après cet aveu sera sans doute longue… Doit-on se réjouir de la chute de quelqu’un ou prier au contraire pour son redressement, sa guérison, je laisse chacun évaluer son degré de compassion ou d’empathie, à supposer que d’obscures pensées vengeresses ne nous nous poussent pas à nous substituer à la justice ou à Dieu.

Si un ange passait au-dessus de l’Assemblée et du Sénat, regardant droit dans les yeux la pureté de nos élus, combien ne seraient pas enclin à baisser leurs regards devant le miroir de leurs actes et non pas seulement pour de l’argent. L’humilité précède la gloire et c’est parce qu’il a voulu la gloire en premier que Jérôme Cahuzac est conduit vers l’humilité. Ce n’est pas le chemin de la condamnation comme le croient certains, c’est le chemin de la libération possible pour lui. Va t-il saisir cette chance? C’est sa liberté, sa responsabilité, je ne serai pas son juge…

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Mon regard, Politique et société. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cahuzac: les hommes malades de la peste.

  1. parait qu’il y a juste 600 milliards de planqués dans les paradis fiscaux. Une paille ! Et on parle de crise …

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s