A Louis Baqué





Ces quelques lignes sont extraites d’un article du journal Rhône-Alpes du 31 décembre 1980 signé Nicole Lemoine , article remodelé et actualisé pour le Blog mais dont la teneur reste une synthèse de qualité sur le parcours de mon grand-père. De futurs documents viendront enrichir cette esquisse qui restera un hommage d’un petit fils à une figure qui aura marqué son entourage et mon enfance jusqu’à l’année de sa disparition en 1988.

Mon grand-père fut le dernier compositeur et metteur en carte, spécialiste de la dentelle de Lyon qui vit certains de ses modèles encore fabriqués à la Croix-Rousse alors que la création était terminée. Beaucoup de métiers furent démontés et migrèrent parfois vers Calais et sa région.


article

« M.Baqué que nous avons rencontré chez lui au quartier des Sources (Ecully) nous a montré des spécimens de son travail. C’est un homme remarquable et d’une grande simplicité. Né en 1897 dans le vieux Lyon (quartier Saint Jean), il a accumulé toutes les récompenses dans son métier (nombreuses médailles d’or) les distinctions officielles les plus prestigieuses ( officier dans l’ordre national du Mérite, chevalier de la Légion d’honneur, Commandeur des Palmes Académiques), une demi-douzaine de distinctions étrangères, une vingtaine de distinctions privées…nous  nous contenterons de résumer ses principales activités.

Soixante ans de travail artistique et peintre amateur; près de 4 ans de service militaire en temps de guerre; 25 ans au service d’amicale régimentaire (BCA); 15 ans président puis chef de groupe « Scout de France »; 30ans de théâtre populaire comme président directeur et acteur; 18 ans au titre des « Meilleurs Ouvriers de France », il reçut la cravate en 1952 avec une lettre de félicitation du Président Edouard Herriot et resta président de 1959 à 1971, puis président  honoraire à partir de cette date.

Pour en revenir à la dentelle de Lyon, il convient de savoir qu’elle est exécutée en soie, nylon, rayonne ou tergal.

L’industrie lyonnaise remonte au 19 ième siècle; le tulle de soie était alors tissé sur des métiers importés d’Angleterre. L’application de la mécanique jacquard permit de fabriquer du tulle façonné c’est à dire de la dentelle mécanique; les écharpes russes, les mantilles espagnoles par exemple sortaient des métiers lyonnais. Cette fabrication n’a pratiquement pas changé depuis le début du siècle, ce sont toujours les mêmes métiers qui fonctionnent.

Comme tous les métiers d’art, le travail de base est celui du dessinateur. Il se divise en deux phases bien distincte, la composition et la mise en carte.

La composition est la création du modèle (esquisse), généralement d’après les données du client. Cependant le dessinateur doit tenir compte des principes de la composition: opposition des valeurs et des armures , les une faisant valoir les autres; les finesses de dessin sont nécessaires pour mettre en relief la richesse de la composition. La qualité est déterminée par le point et la réduction.

Mise en carte: il est très rare que la même personne exécute les opérations de compositeur et de metteur en carte. Ce dernier est surtout un technicien. Il reproduit la composition sur un papier spécial quadrillé représentant la chaîne et la trame du métier suivant la qualité demandée. L’opération finale est celle de la broderie, le dessin est serti d’un fil ou cordonnet afin d’en souligner la richesse.

Au début la broderie était faite à la main. Les machines à broder Cornély et principalement Michalet simplifièrent le travail mais la brodeuse donne toujours le cachet final. La plus grande partie de la production s’exportait. Elle a été très appréciée dans la haute couture, l’ameublement. Un nouveau tissage dit « bobino » a permis de mettre sur le marché des pièces sans broderie à moitié prix mais sans valeur artistique. Le beau et difficile métier de dentellier se perd. » Nicole Lemoine


 

 




Publicités

3 commentaires pour A Louis Baqué

  1. julien5959 dit :

    Bonjour, dernier fabricant en activité de la dentelle de Lyon j’aimerais m’entretenir avec vous sur ce fabuleux passé artistique.

  2. I just want to say I am beginner to blogging and truly enjoyed your blog. More than likely I’m going to bookmark your site . You certainly have remarkable writings. Many thanks for sharing with us your blog site.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s