Ce qui se cache derrière la Burqa.

On pourrait penser qu’un simple morceau de tissu ne peut dresser des murs entre les personnes et pourtant…Le dévoilement de l’être se fait toujours dans une transparence, une vision, un regard, un face à face qui permet d’affronter l’autre donc d’affirmer son existence en même temps que la mienne. Les yeux seraient-ils véritablement la fenêtre de l’âme ? On pourrait comprendre alors la peur de certains… Autrui n’existe que parce que je le vois, je le touche, je sens sa présence, son odeur, je perçois sa lumière ou son côté sombre, je lis dans ses yeux des sentiments, l’amour, la haine, la tendresse, la colère, l’émotion, toutes choses qui parlent de lui, qui me mettent en relation avec lui. Il peut certainement se dissimuler à mes yeux en fermant son visage, en restant impassible, en m’ignorant, en refusant de me regarder, passant son chemin, mais son attitude son corps, sa gestuelle parlera pour lui. Même sa déambulation, sa marche sont des signes qui trahiront ses complexes ou sa liberté. Nous n’échappons pas à la relation sauf en nous isolant dans un ermitage, en nous cloîtrant, en fuyant dans les déserts mais là aussi la solitude absolue reste utopique, on finit toujours par croiser quelqu’un quand ce n’est pas sa propre ombre ou les créations hallucinatoires de notre cerveau qui cherche désespérément « une communication avec ». Voir sans être vu, n’est-ce pas là le comble de l’impudeur, certains parlent même de voyeurisme et de perversité.

La beauté supposée, masquée est plus érotique parfois que celle qui est ostensiblement affichée, c’est connu. L’effet pervers du voile c’est que là où il devrait détourner les regards ou le décourager, il ne fait que l’attirer et susciter des sentiments contradictoires chez ceux qui ne voyant pas cherchent à deviner. N’est-ce pas une séduction déguisée, un appel à exister, un besoin de séduire plus profond qu’il ne pourrait paraître de prime abord ? Les mystères créent toujours une attente, une tension et par delà le voile on suggère une nudité qui ne veut pas transparaître. Nous sommes trahis par nos vêtements, notre regard nos gestes c’est à dire que nous existons socialement par le recoupement de signes qui dévoilent notre personnalité sans que toutefois notre personne intime ne soit entièrement mise à nue.

Tous les uniformes sont des gommeurs de libertés, ils créent des jougs, mettent au pas, dirigent, asservissent, dominent et parfois finissent par tuer ceux qui les portent.

Le remède est simple: continuons à instruire dans la liberté notre progéniture, gardons notre transparence sociale, nos us et coutumes et laissons s’esclavagiser librement ceux qui souhaitent s’enfermer, la force d’une démocratie c’est parfois de ne pas avoir peur mais de perpétuer de bonnes traditions, comme celle de la liberté. L’inertie à certains changements est parfois dans l’histoire une garantie contre les fondamentalismes de tout poil qui jalousent ce qu’il considèrent comme une dépravation et qui n’est en fait qu’une responsabilité affirmée, un fraternité réelle et une liberté révolutionnaire que le monde nous envie. On ne gomme pas l’histoire d’un pays plusieurs fois centenaire en agitant un tissu devant ses yeux, même si ce tissu est noir. Nous sommes tous capables de résister aux intégrismes par une dignité tranquille et une réflexion doublée d’une éducation à la liberté tout en tolérant des minorités qui nous rappelle légitimement à la vigilance…Avançons sans mépriser, nous devons parfaire notre discernement et ouvrir notre intelligence afin que ceux qui ne comprennent pas la liberté puissent un jour apercevoir le chemin qui mène à elle.

Publicités

8 commentaires pour Ce qui se cache derrière la Burqa.

    • jlbaque dit :

      Mon propos n’est pas de stigmatiser une religion, ni même ceux qui se réclamant d’elle commettent des atrocités. J’essaie juste d’alerter sur les enfermements de l’esprit qui conduisent à des clivages sociaux, des comportements sectaires ou des groupes de pression qui mettent à mal la liberté des individus et les contraignent ainsi à détruire les espaces du « vivre ensemble ».
      Quant à la réalité des fanatismes de quelques bords qu’ils soient, je sais à quoi m’en tenir.
      Les photos que vous relayez ne sont hélas que le reflet de la bêtise humaine lorsqu’on enlève la conscience, l’éthique, l’amour de la vie à tout être humain, alors incapable de distinguer son prochain comme un autre lui-même . BJL

  1. Ping : Longchamp pas cher

  2. Ping : google

  3. Je voulais vraiment développer une petite remarque pour dire merci à vous pour quelques-unes des recommandations étonnant que vous écrivez sur ce site. Mon apparence Internet a considérablement à la fin été reconnu par des suggestions brillantes pour échanger avec mes hôtes. Je voudrais affirmer que les visiteurs du site que nous sommes réellement très chanceux d’exister dans une communauté merveilleuse avec tant de personnes remarquables avec les principes très bénéfique. Je me sens très chanceux d’avoir utilisé votre page Web entière et j’ai hâte de nombreuses fois plus brillante lecture ici. Merci encore pour tous les détails.

  4. I just want to say I am just all new to weblog and honestly loved your web site. Probably I’m likely to bookmark your site . You really come with excellent article content. Thanks a bunch for sharing with us your web site.

  5. Aku iri kemampuan Anda untuk mempublikasikan artikel yang indah – hanya ingin mengatakan bahwa aku seperti ini!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s