Lenglet, Mélenchon et Morales


Un épisode bien décrit de la soirée et de la dernière de DPEDA

Simplement de gauche

Juste un petit mot sur la dernière émission (ouf, Pujadas va peut-être enfin s’adonner à temps plein à la pêche à la mouche ou au perfectionnement des graphiques sous Excel) de « Des Paroles et Des Actes » (DPDA) d’hier soir que j’ai regardée dans son intégralité.  M. Mélenchon en était l’invité (ceci explique peut-être cela 😉 ) et, compte tenu de ce qui suit, s’en est très bien sorti, me semble-t-il.

Car l’émission a parfaitement collé à ce à quoi je m’attendais.  On aurait dit que j’en avais écrit le script au préalable.  Coups fourrés, coupures incessantes, harcèlements perpétuels, propagande éhontée sous couvert de questionnement « journalistique », débats sans queue ni tête (surtout celui avec Emmanuel Cosse qui, clairement, n’était pas venue pour débattre mais pour tenter de justifier – aux yeux de qui on se le demande bien ? – sa dernière pitoyable traitrise) avec des opposants en bois et bien…

View original post 1 442 mots de plus

Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

DPEDA Jean Luc Mélenchon convaincu et finalement convaincant.


Le terrain avait été soigneusement préparé pour que l’invité s’il ne se prenait pas les pieds dans le tapis puisse au moins glisser dessus. La stratégie journalistique fut tout de même un peu cousue de grosses ficelles bien visibles.

On cherche dans le passé des positions, qui ont nécessairement évolué, on les confronte à une actualité plus récente pour mieux faire apparaître les contradictions. On égrène ensuite quelques anecdotes ou citations bien choisies d’amis ou d’adversaires du candidat pour fragiliser sa défense et démontrer ainsi une certaine incohérence. M Pujadas, madame Saint-Cricq, monsieur Lenglet et autres contradicteurs ont donc joué leurs rôles mais, je ne suis pas le seul à les avoir trouvé plutôt agressifs, sans brillances intellectuelles, manquant de rebondir intelligemment et s’enfermant dans de petits raisonnements, très attendus et conventionnels qui montraient que le changement de paradigme que proposait l’invité n’était pas à leurs portées. Sans doute la vivacité intellectuelle de l’invité, son punch, son argumentation, sa cohérence et son humour ébranlèrent quelque peu l’édifice piégeur qui aurait dû donner un spectacle d’arène le soir d’un combat solennel et tragique.

M Pujadas commit la première faute d’entrée, essayant de légitimer un pouvoir et ses actions, lors même que sa légitimité est contestée par l’opinion quand ce n’est pas dans la rue. Tout son effort fut pendant cette émission de ramener M. Mélenchon dans une position normée, caricaturale qui,  s’il l’acceptait, mettrait l’invité en difficulté. Bien sûr, ce dernier avec sa verve habituelle regagna sa position, « hors les clous », sans modèle, d’indépendance revendiquée, justifiant ainsi sa non appartenance à la primaire et fit avancer le pion de la 6ème république, de la réappropriation réelle du pouvoir démocratique par le peuple sans occulter la politique des urnes.

Sur le plan de la politique étrangère et des flux migratoires, la volonté de M.Mélenchon de traiter le problème à la base (l’arrêt de la guerre), plutôt que de rentrer dans la politique de rattrapage classique des pays de l’Union qui ont montré une dispersion et un manque de cohérence avec des allers et retours sur toutes ces questions, déstabilisa encore la bien-pensance journalistique.

Les français invités à dialoguer, posèrent des questions non dénuées d’intérêt mais très spécifiques et qui auraient mérité un développement plus long. Hélas nous apprîmes un peu plus tard que leurs parcours n’étaient pas sans rapport avec une proximité du pouvoir actuel. Ceci ne fut donc pas au crédit des contradicteurs non plus.

http://www.vsd.fr/loisirs/dpda-les-francais-choisis-pour-debattre-avec-melenchon-posent-probleme-video-14190

Le couperet tomba en fin d’émission, des « spécialistes » de l’analyse des réactions sur les réseaux sociaux et des sondages en direct, créditèrent M.Mélenchon d’une percée de crédibilité et d’une lisibilité accrue pour les français.

Morale de cette histoire qui fut une belle soirée pour l’invité: le taureau sortit de l’arène avec quelques blessures superficielles certes mais la vie sauve et les matadors aux habits de lumière offrirent une grise mine aux spectateurs.

Pour le détail des arguments je vous renvoie au replay de l’émission, il ne m’appartient pas  de redire ce que l’invité a exprimé avec force et conviction et certainement avec plus de précisions que ce court texte ne me permettrait de le faire.

http://pluzz.francetv.fr/videos/des_paroles_et_des_actes.html

Vous pouvez également visiter son blog, acheter ses livres pour mieux asseoir votre position dans une perspective critique et faire des propositions concrètes pour faire avancer le débat démocratique.

http://melenchon.fr

d’autres réactions:

antoineleaument.fr

 

 

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Une politique culturelle sous la dictature de l’Etat


Il est des expressions qui raniment en nous des peurs par rapport à de vieux démons qu’on croyait enterrés. L’exemple ci-dessous montre que l’instruction n’est pas l’intelligence et que l’obsession du dirigisme, pavé de bonnes intentions peut conduire à l’enfer.

Quelques remarques donc sur ce programme en dix points auquel je donnerai un zéro pointé si j’avais encore charge de classe en 2017. Ce programme est le fruit de la réflexion de Henri de Lesquen pour la future présidentielle.

On croit rêver, mais hélas, nous sommes dans la dure réalité.

Voici les 10 axes d’une nouvelle politique culturelle. Plus une conclusion.

1. La nouvelle politique culturelle sera nationale, populaire, identitaire, et s’appuiera sur les canons de la culture occidentale.

Nationale semble évident mais le monde culturel contemporain est depuis longtemps dans un collaboratif multi-ethniques avec des échanges et des productions de hautes qualités grâce à une mutualisation de moyens. Les peuples apprécient ces échanges et le fait d’appartenir à une nation ne signifie pas que la signature artistique se réduit à un hexagone…Plus ennuyeux les canons de la culture occidentale sont sujets à débats et je ne sache pas qu’une définition stricte fasse autorité.

2. L’Etat combattra le cosmopolitisme culturel et l’art dégénéré qui en est le produit.

Là aussi on attend la définition de dégénéré, elle est étrangement absente. Combattre le cosmopolitisme culturel à l’intérieur de son propre pays revient à censurer un certain nombre de productions ou de personnes, avec quels critères, quels moyens, quelles sanctions. La création étant demandeuse d’espace et de liberté, la contraindre et la diriger ne serait-ce pas combattre son expansion naturelle et imprévisible que l’histoire nous a déroulé au fil des siècles.

L’art dégénéré a remplacé le beau par le laid. Le non-art dégénéré a remplacé le beau par le laid.

La subjectivité académique est ici préférée à l’expression libre des sujets/citoyens. L’art contemporain et conceptuel, les installations sont assimilées à un discours alors même qu’ils fondent leur essence sur une production large de matières, mouvements, sons et visuels.

3. Les collectivités publiques seront tenues de suivre les orientations culturelles fixées par l’Etat, qui exercera une tutelle vigilante.

Belle décentralisation qui conduira à des initiatives et politiques innovantes!

4. Préférence nationale. Le marché des produits culturels sera protégé de la concurrence étrangère, ce qui favorisera la création.

C’est précisément l’inverse, la protection empêche les idées de circuler, un monde circonscrit s’appauvrit rapidement et finit par une auto-suffisance qui devient suffisance et mort sans regard critique extérieur.

5. L’art officiel, soutenu par l’Etat, aura pour principe d’exprimer l’âme du peuple dans la beauté des œuvres.

CF certaines dictatures passées et actuelles dans le monde avec culte de la personnalité et mise en exergue de l’apologie guerrière et de valeurs ou de symboles propres aux rejets et à la haine d’autrui.

6. Pour la musique et la danse, l’Etat favorisera la renaissance d’une culture populaire enracinée.

On suppose que seuls la musique sacrée ou classique ( triée sur le volet) et les folklores  acceptables vont nous amuser. Vous prendrez bien un peu de Wagner…

7. La musique nègre sera bannie des media publics et progressivement éliminée des media soutenus ou autorisés par l’Etat.

Précisez nègre svp, mais l’indienne, la chinoise, et les autres conviendraient-elles à votre Auguste personne? Éliminer Deezer, Music me, YouTube, Dailymotion et tant d’autres, j’en connais plein qui vont être content. Ça pour le coup : une révolution, vous voulez l’avoir, vous l’aurez.

Ceux-ci désignent uniquement les radios et télévisions.

Vous voyez bien que non

On pourra écouter sur disque ou par Internet ce qu’on voudra. Mais l’espace public sera assaini.

Quel laxisme, vous me décevez. J’aime bien l’enchaînement  » ce qu’on voudra. Mais ».

8. Épuration. L’Etat se débarrassera des œuvres ou objets de l’art ou non-art dégénéré en les vendant ou les détruisant.

Ah enfin un petit autodafé, ça manquait en France.

L’obscénité, l’outrage aux bonnes mœurs, qui sont la marque de l’anticulture cosmopolite et de l’art dégénéré, seront réprimés.

Peine de mort, prison à vie ou torture, bannissement…merci de préciser pour les artistes désireux de rester fidèles à la patrie.

 

10. La langue anglaise sera boutée hors de France de par la loi !

L’anglais sera chassé de l’espace public.

Ah! Enfin j’attendais cette vengeance sur les rosbeefs depuis longtemps.

Conclusion : la nouvelle politique culturelle sera l’amorce d’une renaissance culturelle de la France, qui a vocation à la grandeur.

De la connerie, j’ignorais.

National-libéralisme. La liberté de création et la liberté d’expression seront totales. Mais l’Etat n’aidera plus l’art dégénéré.

On l’a bien compris, c’est clair comme de l’eau de roche.

 

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La géopolitique du moyen orient expliquée à Hollande, Fabius et autres imposteurs qui nous gouvernent


Pour éviter notre déroute. A lire attentivement…

Blog de Zevengeur

Hollande-Guignols

Les attentats récents à Paris ne peuvent être découplés de la politique étrangère aberrante du gouvernement Hollande au moyen orient ainsi que de celle de son prédécesseur. En effet, cette dernière sert en réalité les intérêts de Washington au détriment de ceux de notre pays.
L’objectif de cet article est de présenter une analyse de la situation puis de proposer une politique alternative correspondant aux véritables intérêts de la France.

View original post 7 964 mots de plus

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Fukushima a maintenant contaminé 1/3 de la surface des océans dans le monde


Résistance Inventerre

Wikileaks Actu Francophone 
NeonNettle.com, Sophia Akram, 9 juillet 2015
fukushima_oceanUn besoin urgent d’évaluer l’impact sur la nourriture & l’eau
L’océan Pacifique – en fait, presque un tiers du globe – aurait été contaminé par la fuite lors de la catastrophe nucléaire de Fukushima.
L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), qui cherche à promouvoir l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, a établi en 2011 avec les États membres de l’Accord régional de coopération (RCA), un projet conjoint de coopération technique de l’AIEA (TC) dans la région de l’océan Pacifique. Il a été créé après la catastrophe de Fukushima, quand un séisme majeur a provoqué un tsunami, le 11 Mars 2011, désactivé l’alimentation et le refroidissement de trois réacteurs de Fukushima Daiichi, en provoquant un accident nucléaire. Il en résulte une grande quantité de matières radioactives qui se sont retrouvées dans l’océan Pacifique.
Lire la suite: http://www.neonnettle.com/features/448-officials-fukushima-has-now-contaminated-1-3-of-the-worlds-oceans
Lire aussi: Une grande…

View original post 78 mots de plus

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

De la ligne au cercle, industrialiser l’individualisation


Effectivement en changeant les espaces de travail, on change aussi les relations entre les individus et les espaces collaboratifs sont plus producteurs, de réflexions, de feed back, d’aides multiples, de créativités, de questionnements, d’échanges oraux… C’est ce que tentent certains enseignants en modifiant plusieurs fois dans l’année leur espace classe avec des contrats variés et des pôles de travail…

Depuis quelques temps, la réflexion sur l’aménagement des lieux de formation est devenue un sujet de recherche et de mise en application. Nous voyons émerger des lieux de formation qui tentent de mettre en adéquation les principes de la collaboration, de la coopération avec les solutions mobilières et immobilières. On souhaite faire évoluer les modes d’apprentissage et les modes d’enseignement en pensant les espaces de façon différente.

Si l’on se prête au jeu de la synthèse, on cherche à rompre avec les principes rigides du transmissif pour aller vers des méthodes plus souples ou la collaboration ou l’individualisation sont inscrites comme principe. On tente de prendre en considération les besoins des apprenants qui ne sont plus les mêmes qu’il y a 20 ans. On cherche à éviter les décrochages, les abandons, à surmonter les exclusions dans la masse des formations du supérieur. La réduction de la fracture sociale et le…

View original post 620 mots de plus

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Au regard de la situation en Grèce, et à la suite de la rupture des négociations par l’Eurogroupe, Podemos souhaite communiquer ce qui suit


Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire